Mèche à l’honneur dans « Nos EnChanteurs » !

AccueilBlog & ActusMèche à l’honneur dans « Nos EnChanteurs » !
Illustration actualité

« No EnChanteurs » a récemment publié un chouette article sur la performance de Mèche sur scène lors du Festival des Chansons fraîches, Cosmopolithèque de Béziers le 7 avril 2018. Voici l’article signé Michel Kemper :

 

Festival des Chansons fraîches. Mèche, l’amour désenchanté

« Mon amour, j’ai bien peur qu’il soit trop tard / J’ai trop l’habitude de t’en vouloir… » Seule et ceinte de son instrument, une guitare électrique, telle est Mèche. Elle ne chante que l’amour, variantes et variables. Avec passion, parfois colère, espoir et désillusions, résignation. Avec presque lyrisme, comme s’il fallait ça pour déjouer le mal d’amour, les mots du coeur. « A ma santé, cul sec / A mon prochain échec ».

« Tu souviens-tu des couleurs de notre premier regard / C’était bien trop beau pour une longue histoire ». Chaque vers, chaque note et intonation participent à la dramaturgie d’un amour à la peine, souvent remis sur le métier : « Aujourd’hui je perds d’équilibre / J’abandonne / Je sortirai dessous le givre / Après l’automne ». C’est tourmente, somme de douleurs, de blessures passées, présentes et à venir ; c’est, par elle, l’amour qui porte plainte et réclame son dû. C’est prenant, on se fond dans les chansons de Mèche, on fait corps, on boit ses mots, on déglutit ses amères douleurs. On peut aussi recevoir les propos déchirants comme autant de griffes pour soi, en souvenir de nos propres blessures, nos chagrins passés, nos pleurs coulant sur les joues. « Tu vois, l’eau fait du vague sur ton langage / Tu vois l’eau fait des vagues sur mon visage / Et j’aime pas ton message ».

Le dernier EP de Mèche, sorti en fin 2017 Le dernier EP de Mèche, sorti en fin 2017 Forcément inattendu pour qui ne l’a jamais vue, n’est pas de mèche, ce Laisse-moi t’aimer, de Mike Brant, qui va puiser sur une autre rive de la chanson : comment redécouvrir ce qui fut un tube, sous un autre éclairage, autre proposition, changement de statut. Un slow, toujours, ici débarrassé des outrances d’une interprétation surjouée : « Laisse-moi t’aimer toute une nuit / Faire avec toi le plus long, le plus beau voyage… » Surprenant, excellent.

Comment, par quelle force, quelle magie, Clémence Chevreau, notre Mèche, peut-elle faire vivre sur scène une telle offre d’amours, de passions, l’avant et l’après avec tant de conviction, d’affliction, de persuasion ? Et, malgré les revers et défaites qui jonchent l’arène, repartir au combat jusqu’à la victoire, jusqu’au repos de la guerrière. Et, au passage nous offrir de telles chansons d’amour qui parfois se muent en odes, en complaintes. De pure beauté.

*****

Mèche sera en concert au Festival de la Chanson à texte de Montcuq le 20 juillet 2018 !

*****

 

Lien vers l’article

Festival de Montcuq

Site de Mèche

Catégorie : On en parle !
Partage FacebookPartage TwitterPartage Email
Commentaires